Pensées #5

🌸 Quand on est parent d’un enfant avec des besoins particuliers, on encaisse beaucoup. On tâte le terrain, on s’entoure de professionnels avec qui on cherche des solutions, on y va doucement, car ils savent tout autant que moi, d’un jour à un autre, ça peut être tout blanc comme tout noir.

Et puis tu as…

Des étrangers (qui n’ont pas d’enfants en général) qui se permettent de te donner des conseils sur comment élever ton enfant alors qu’ils ne savent pas la complexité qu’impose son trouble,
De ce que tu as pu endurer pour arriver là.

Mais, eux te brandissent sous le nez – LA SOLUTION ! En prétextant que ton enfant n’a rien, « il est normal, il est poli et mignon, en plus »,
EN PLUS ? Limite – Les enfants mignons ne souffrent pas et que ses souffrances ne sont que le fruit de l’imagination.

Sincèrement, restez à votre place.
Soutenez ou fermez-la à jamais,

Je n’ai pas besoin de LA SOLUTION, j’ai juste besoin de moment de répit, qu’on me laisse vivre ma propre expérience et qu’on arrête de me prendre la tête sur la façon dont je m’occupe de mon fils. Sur des croyances qui ne sont pas vérifiées, même pas par leur maigre expérience avec les enfants, ni même par leur faible degré de compréhension d’eux-même.

« Oui, j’étais en colère et j’ai eu besoin de l’écrire pour le faire sortir car je tiens à ma santé mentale.
Je tiens aussi à la manière dont mon système nerveux réponds à ces gens, la santé de mon fils en dépends. »

Je crois que c’est un raz-le-bol accumulé sur une période qui n’était pas de tout repos. Je ne mettrais pas ça sur le compte de 2020, mais plutôt sur le fait que je n’ai pas fini d’apprendre sur comment réagir face à l’adversité de ce monde.

Car je le pense très fort, notre vision du monde dépend de notre état d’esprit. Et tant que notre mindset ne sera pas calibré sur autre chose que le négatif – la vie que nous vivrons ne sera qu’un amas de déception.

En voici une preuve.

Je sais très bien qu’on fait tous des erreurs, qu’il y a des personnes qui reagissent par méconnaissance, par maladresse comme moi avant, mais ça se soigne !

Heureusement que j’ai cette page pour réfléchir et grandir, sinon je ne sais pas où j’en serai… toujours au même stade qu’il y a deux ans ? No way ! 😁

Bien évidemment, je termine cet article avec le sourire aux lèvres car je suis consciente d’avoir une chance incommensurable d’être là ou je suis avec mon fils, – Que dis-je ? – Ce n’est même pas une chance, c’est le fruit d’un travail acharné !

Je suis reconnaissante d’être en bonne santé, d’avoir un toit, d’être prise en charge par des professionnels de santé et d’être entourée de proches aimants qui eux pour le coup ne me jugent « plus » par rapport à mon fils, car ils ont confiance en moi, dans tous les cas, ils ont réellement vu mon combat !

Vraiment, le reste n’a finalement plus d’importance !

C’est parti d’un raz-le-bol et ça se termine sur une douce note d’assurance. Et voilà, il me fallait juste écrire pour aller mieux. 🙃

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :