LES PHASES D’ACCEPTATION

J’aime partagé mon expérience.
J’ai constaté que je suis passée par plusieurs phases avant d’accepter la différence de mon fils. Ma question était souvent : « Est-ce normal de ressentir tout ça ? » Au cours de ma quête intérieure, j’ai fait une découverte étonnante sur le processus auquel j’ai fais face. Je suis tombée sur le modèle de Kübler-Ross et les étapes du deuil.

En me penchant, un peu plus sur ce sujet, j’ai pu comprendre ce mécanisme et me rendre compte qu’il était applicable à toute transition de la vie… Comme un parent à qui l’on apprend que son enfant a des besoins particuliers. Ici, je vous parle de ce que j’ai pu ressentir et pourquoi…


« Le docteur Elizabeth Kübler-Ross (décédée en 2004) a été psychologue et spécialiste du comportement. C’est elle qui a présenté les étapes, ou phases du deuil (Déni, Colère, Marchandage, Dépression, Acceptation). Elle a brillé par le coté éthique qu’elle a apporté dans le cadre de l’accompagnement des personnes en fin de vie. »

cdeville.fr


Le Déni. La Fuite.

Mon fils ayant à peine 4 ans à la première équipe éducative, la directrice de MS venait de m’annoncer qu’il lui fallait un suivi en pédopsychiatrie et qu’il me fallait me diriger vers une assistante sociale.

Depuis ce jour, il m’a fallut 1 an avant que je n’entame des recherches.

Pour moi, ce n’est qu’un problème d’éducation, j’étais certainement trop laxiste. Avec le temps ça allait s’arranger.

Je me consolais tant bien que mal sur les forums pour « enfant en crise ». Je refusais de voir que mon fils était différent.

La Colère.

Au début, j’étais en colère parce que j’étais la seule à voir en mon fils plus qu’un comportement.

Ensuite, j’étais en colère parce que j’avais l’impression que ma voix n’était pas assez importante pour être entendue, qu’on ne comprenait pas par quoi mon fils passait.

Et puis, c’était parce que la plupart des personnes en qui j’avais confiance nous avaient abandonné dans des moments très importants…

Et surtout en colère de ne pas pouvoir avoir une vie normale.

J’avais l’impression que je faisais énormément d’efforts et qu’ils ne portaient ses fruits.

La Culpabilité. Le Doute.

Lorsqu’en GS, je devais le récupérer à l’école et qu’il n’avait pas été correct.

Je ressassais continuellement ce qui avait été dit lors de la première équipe éducative (absence de son père, absences en PS, déménagements multiples…).

Je m’en suis tellement voulue jusqu’à ce qu’il ait eu son suivi en pédopsychiatrie à ses 7 ans.
Et puis je me disais que ce n’est pas possible.

J’ai eu un moment de doute où j’étais totalement en désaccord avec ma pédopsychiatre. Dans ma tête, j’étais sûre que mon fils n’était pas différent, qu’il allait changer. J’étais persuadée que ça ira.

La Dépression.

J’ai connu une tristesse énorme, quand j’ai vu mon fils souffrir de solitude lorsqu’il a été déscolarisé en 2018.

On m’a ensuite proposé le traitement.

C’est la période où j’ai vraiment réalisé que j’avais un enfant différent et que ça n’allait pas être du tout facile. Je me sentais toute seule et nulle à ce moment là.

Je n’ai pas trouvé de solutions à proprement dit, mais au fur et à mesure que les démarches avançaient, l’espoir était grandissante.

C’était surtout un état d’esprit que j’ai acquis. Les quelques témoignages sur internet m’ont vraiment aidé à comprendre que je n’étais pas toute seule.

La compréhension des professionnels qui nous encadraient a été un pilier. J’ai gardé en tête que je devais tenir bon pour mon enfant. Et cela a été très positif.

Quand j’ai su qu’il était TDAH, quelques semaines après la prise du deuxième traitement en 2019, je devais me réorganiser petit à petit psychologiquement.

J’ai senti une paix intérieure ensuite, mon coeur était soulagé !

Le fait de savoir m’a permi de comprendre que peu importe les efforts que je pouvais faire, un suivi médical était primordial. C’est en discutant sur mes craintes, mes difficultés que le médecin a pu me proposer de vraies solutions.


Êtes-vous passé par ces phases avant d’accepter que votre enfant soit différent ?
Laissez moi votre témoignage en commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :